Localisée dans l’ouest du département du Morbihan, dans la région de Bretagne, Hennebont est une magnifique commune de 15 489 habitants (source, Insee 2015). Cette ville abrite plusieurs sites qui méritent un petit détour lors d’un séjour.

Les tours Bro-Erec’h

Les tours Bro-Erec’h forment avec la basilique Notre-Dame-de-Paradis le cœur historique du centre-ville de Hennebont. Aussi connue sous le nom de porte prison, cette structure a été construite à la seconde moitié du XIIIe siècle par Jean Ier le Roux, le duc de Bretagne. Elle a perdu son rôle défensif à la fin du XVIe siècle pour devenir, en 1644, une prison. Cette forteresse abrite un musée qui présente la culture bretonne du Néolithique jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Le Haras national d’Hennebont

Le Haras national d’Hennebont est un lieu unique et prestigieux de cette commune française. En effet, il fait, depuis 150 ans, partie intégrante de l’histoire de cette ville. Il est également le berceau du cheval de trait breton. Ce complexe a été créé sous l’Ancien Régime au XIXe siècle. Il fut inauguré le jour de la Saint-Napoléon (le 15 août 1858) en présence de Napoléon III et de l’Impératrice. Il est constitué de 7 écuries disposées autour de deux cours et de plusieurs bâtiments administratifs.

Le Haras national d’Hennebont propose plusieurs activités comme le dressage, la reproduction d’étalon et des visites touristiques. La majorité des chevaux présents dans ce complexe sont des demi-traits et des traits bretons.

Pour aller plus loin, ils proposent eux-même leur sélection de spots à découvrir ici.

La basilique Notre-Dame-de-Paradis

La basilique Notre-Dame-de-Paradis est l’un des lieux à découvrir à Hennebont. Classé en tant que monument historique en 1862, cet édifice de style gothique flamboyant se démarque par ses décorations riches et la hardiesse de son porche. La construction de cette église a débuté en 1514. Elle fut élevée au rang de basilique mineure le 17 janvier 1913 par le pape Pie X. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la basilique a échappé miraculeusement aux bombardements allemands tandis que la majorité des bâtiments de la ville ont été détruits.

La basilique Notre-Dame-de-Paradis abrite le plus ancien orgue de Bretagne. Cet instrument a été créé par le frère Nicolas de Sainte-Cécile en 1642. Il est, avec son buffet, classé en tant que monument historique notamment grâce à la présence d’un jeu de Jules Heyer et de 6 jeux anciens datant de 1642.

Le parc botanique de Kerbihan

 

Le parc botanique de Kerbihan est l’un des sites les plus appréciés et les plus connus de Hennebont. En effet, il est l’un des rares parcs botaniques de l’Hexagone à être ouvert au grand public. De plus, il abrite plusieurs espèces d’arbres venant des 5 continents. Cet espace vert de 10 ha a été aménagé par un industriel horloger du XIXe siècle, M. Chevassu. Malgré son rachat par la commune en 1958, cet endroit est resté adapté aux sorties en famille grâce à ses aires de jeux et son arboretum.

Le complexe aquatique de Kerbihan

Ouvert en 2011, le complexe aquatique de Kerbihan est un des lieux qui vaut un détour à Hennebont. D’une superficie de 2 000 m², ce site compte plusieurs installations comme un toboggan, un bassin sportif, un espace balnéo et un solarium. Il propose diverses activités telles que de l’aquagym et des cours de natations. Ce complexe de loisir est ouvert tous les jours mêmes pendant les vacances.

 

Photo : Pline – Licence CC BY-SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr