Si comme nous vous avez un appétit sans fin pour la découverte et une curiosité insatiable, vous vous êtes sûrement intéressé au monde et aux machines militaires. L’an dernier avec Sophie, on s’est lancé le défi de partir découvrir et visiter tous les sous-marins de France. Nous revenons de Lorient où nous venons juste de terminer notre parcours. Alors curieux de savoir où on peut visiter un sous-marin ? Voici la liste !

Le sous-marin Flore à Lorient

Nous commençons par notre visite la plus récente : le sous-marin Flore de Lorient. Situé dans le nouveau quartier de Lorient La Base, celui-ci tire son nom de l’incontournable base de sous-marin Nazi qui occupe les lieux. La Flore est un bâtiment de la marine française qui a été transformée en musée en 2010. Il est exposé devant le grand Hangar de la base, à sec hors de l’eau. Le parcours de visite nous emmène dans les entrailles du navire de classe Daphné ainsi que dans le musée sous-marin qui nous met face à la réalité de la vie à bord de ce type d’engins.

Découvrir le musée sous-marin.

Le Redoutable à Cherbourg

Cap au nord et à la Normandie. Plus précisément vers la ville de Cherbourg et la Cité de la Mer, musée dédié à l’océan et à son exploration. Le lieu d’exposition accueille également un sous-marin nucléaire lanceur d’engins : Le Redoutable. Celui-ci n’est plus en opération depuis 1991 et a été transformé en musée en 2002. Il est exposé entre la Cité de la Mer et la Manche, en cas sèche.

La visite nous permet de découvrir le fonctionnement intérieur de l’arme principale de dissuasion française. On y voit notamment les silos de missile ainsi qu’une exposition passionnante dédiée à la propulsion nucléaire.

L’Espadon à Saint-Nazaire

Bien que la marine française soit principalement concentrée dans le sud à Toulon, les visites de sous-marin sont concentrées sur la façade Atlantique. Il faut dire que c’est à Brest que se situe l’île Longue, centre opérationnel des sous-marins nucléaires.

Nous voici à Saint-Nazaire où l’on découvre l’Espadon, un sous-marin militaire de classe Narval armé en 1960. Il est aménagé en musée et est exposé dans une écluse fortifiée du port de Saint-Nazaire. Nous avons particulièrement apprécié le contexte lié à l’emplacement du bateau qui donne une ambiance particulière à la montée à bord.

Premier sous-marin français à remonter au-delà du cercle polaire, la visite nous fait remonter progressivement toute la longueur de la coque et les entrailles du navire.

Très bien expliquée, le parcours nous apprend comment la hiérarchie étaient organisée à bord et quel était le rôle des différents équipiers.

L’Argonaute à… Paris !

Nous sommes à plus de 300 km de la mer et pourtant, c’est bien à Paris que se trouve le 4ème et dernier sous-marin militaire que l’on peut visiter en France.

Celui-ci est localisé au niveau du parc de la Villette, derrière la Cité des Sciences dans le voisinage immédiat de la Géode.

L’Argonaute est un véritable sous-marin français armé en 1958 qui a été transformé en musée en 1991.

Navire de classe Aréthuse, il était rattaché au port de Mers el-Kébit en Algérie.

 

Nous vous recommandons ce tour de France des sous-marins pour découvrir une partie du patrimoine militaire français.